Bourque Émissaires

Depuis 2012, ce binôme père-fils se produit dans divers contextes – festivals folk, camps de chansons, de musique et de danse, ateliers de musique et de danse, spectacles jeune public, résidence d’aînés, animations et ateliers scolaires.  À cet effet, un guide d’études est disponible sur demande pour les enseignants.

Photos : Didier Boulad, www.studiocouleurcafe.com

Benoit Bourque :

membre de La Bottine Souriante, Benoit joue de l’accordéon diatonique (accordéon à boutons), de la guitare, des os. Il est aussi danseur (gigue) et chanteur.  Pour une bio détaillée : http://www.benoitbourque.com/propos/?lang=fr

Antoine Pigeon-Bourque :

Antoine est bachelier de la Faculté de musique de l’Université de Montréal où il a étudié le répertoire classique pour l’accordéon-piano, après ses études collégiales au Collège de Saint-Laurent en tuba . Mais comme le fruit ne tombe jamais loin de l’arbre, il prend aussi grand plaisir à jouer de la musique traditionnelle.  Depuis avril 2012, il fait de l’animation musicale – comprenant un répertoire varié –  dans des CHSLD de la région montréalaise et depuis mars 2019, il travaille en intégration sociale par la musique auprès de diverses clientèles : aînés en perte d’autonomie, déficients intellectuels et handicapés physiques .  Antoine est membre du groupe Saligaude, un collectif montréalais aux accents trad-progressifs dont le premier album, L’humeur des calorifères, est sorti en février 2018.  https://www.facebook.com/saligaude/

2 réflexions sur « Bourque Émissaires »

  1. Bonjour
    J’aimerais savoir la préparation des os pour en faire un instrument de percussion car je fais partie d’une troupe folklorique et j’aimerais aussi en jouer.
    Merci!

    1. Bonjour Vianney, je ne viens presque plus sur mon site web car j’utilise d’avantage FB.
      Préparation des osselets:

      1) Procurez-vous 6 ou 7 côtes de bœuf de 6’ à 7’ chacune (15 à 18 cm) chez un boucher (ils vendent souvent ceux-ci pour les chiens : ils sont donc vendus sans viande. Cellesci
      sont très peu chères). Il faut bien s’assurer de demander les côtes les plus minces possible car vous devrez les tenir entre vos doigts.

      2) Dans un chaudron de dimensions appropriées (il doit pouvoir contenir tous les os), remplir d’eau et amener à ébullition. Diminuer légèrement le feu et incorporer les os. Ne pas couvrir car, parfois, la pression fait craquer les os. Laisser cuire pendant au moins une heure.

      3) Éteindre le feu et retirer les os avec des pinces ou une grande cuillère. Passer les os
      à l’eau froide pour les refroidir un peu.

      4) Avec un couteau pas trop aiguisé, enlevez la fine peau et les restants de viande. Demandez l’aide de vos parents pour vous assurer de ne pas vous couper. Lavez les os avec de l’eau savonneuse pour enlever le gras (savon à vaisselle).

      5) Laissez sécher à l’air ou au four, basse température.

      6) Lorsque bien sec, couper à la longueur souhaitée et sabler les aspérités pour s’assurer de ne pas se blesser en en jouant. (Encore là, demandez l’aide de vos parents.)

      Il ne vous reste qu’à apprendre à en jouer : des heures de plaisir sans écran et sans piles !

      Benoit Bourque, 262 Marie-Victorin, Verchères, Qc J0L 2R0 (450) 583-6918
      martintoutou@gmail.com
      http://www.benoitbourque.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.